lundi 21 janvier 2019
Home / Actualités / Syrie : Bernard Kouchner à Qamichli, le drapeau français brulé

Syrie : Bernard Kouchner à Qamichli, le drapeau français brulé

kouchner_qamichli1kouchner_qamichli-jpg1La visite le samedi 1er décembre de l’ancien ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner dans la province de Hassaké, a soulevé beaucoup de questions sur ses réels objectifs. D’autant qu’il n’occupe plus aucune fonction officielle dans le gouvernement français actuel.

Officiellement, il est venu en compagnie de politiciens occidentaux arabes pour participer au « Forum international sur le nettoyage racial et le changement démographique à Afrine », organisé dans la ville de Amouda, et a  rencontré des dirigeants kurdes.

Sa visite est d’autant plu suspecte que Kouchner a joué un rôle important pour renverser le pouvoir syrien, lorsqu’il était dans le gouvernement du président précédent François Hollande. Au côté de l’intellectuel français sioniste BHL, il a contribué à la création du Conseil national syrien et soutenait parmi ses membres les opposants syriens vivant en France et en Europe, connus pour leurs positions pro israéliennes.

A la même époque, en 2014, Kouchner était venu dans la région de Hassaké  depuis le nord de l’Irak. Il y a enquêté sur sa composition communautaire et les différentes proportions des kurdes, des arabes et des syriaques. manif_qamichli1
Ses efforts avaient alors débouché sur le soutien à la mise en place de la zone  d’autogestion dans le nord-est syrien et la formation du Conseil législatif de Qamechli qui est dirigé par les Kurdes sous la coupe du parti de l’union démocratique kurde dirigé par  Saleh Muslim.

C’est lui qui serait chargé du dossier des kurdes syriens. Il est soupçonné de vouloir superviser le plan élaboré par l’émissaire de l’Onu Staffan De Mistura destiné à diviser la Syrie en des zones autonomes, gérées par les groupes sur place et sous la supervision internationale. Bref, un plan de division de la Syrie…

A la grande suprise des dirigeants à Qamichli, une manifestation a eu lieu dans cette ville, le dimanche 9 décembre, pour condamner cette visite,  avec la participation de personnalités arabes, kurdes et syriaques .

Selon le site d’information syrien mnalakher, la manifestation a été organisée par le parti communiste syrien.
Son dirigeant Fawzi Darwich à taxe cette visite « de nouvelle conspiration contre le peuple syrien destiné à semer la zizanie ».  manif_qamichli

Dans le communiqué distribué par les participants, il est dit :
« Aujourd’hui, un sioniste connu pour ses complots infestes et sa guerre atlantiste contre la Libye, la Syrie, l’Irak et la Yougoslavie, l’ex ministre des AE français Bernard Kouchner est venu souiller notre sol dans les deux villes de Qamechli et de Amouda dans notre chère province Hassaké. Il a versé des larmes de crocodile sur les Kurdes à Afrine et les autres villes syriennes, omettant les complots de l’impérialisme mondial et en particulier celui des Etats-Unis, de la Grande Bretagne et de la France, misant que nous sommes sans mémoire ».

Et de conclure : « Les représentants des milieux impérialistes et leurs sujets n’ont pas de place sur le sol de notre patrie ».

Les manifestants ont aussi pris à part l’occupation américaine et turque de leur région et brûlé les trois drapeaux français, américain et turc.

Check Also

France Police-Policiers en colère : «On ne peut pas envoyer l’armée contre le peuple»

Après les terribles violences qui ont secoué la capitale, Michel Thooris, du syndicat France Police– …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *