mardi 25 septembre 2018
Home / Actualités / REFORME DE LA CEI: Didier Brou ( PrA�sident du FNDR) au gouvernement:  » Il faut A�viter de donner A� la CA?te d’Ivoire la��image da��un Etat voyou »

REFORME DE LA CEI: Didier Brou ( PrA�sident du FNDR) au gouvernement:  » Il faut A�viter de donner A� la CA?te d’Ivoire la��image da��un Etat voyou »

Dans la perspective des A�lections locales prA�vues cette annA�e 2018, les partis politiques remettent sur la table l’A�pineux problA?me de la recomposition de la Commission A�lectorale indA�pendante (CEI). Le gouvernement ivoirien, lui ne les entend pasA� de cette oreille. Et le ton monte de jour en jour entre les acteurs politiques en CA?te d’Ivoire.

Ci-dessous l’intA�gralitA� de la sortie musclA�e du PrA�sident du Front National DA�mocratique et RA�formiste (FNDR), Didier Brou qui exige une rA�forme immA�diate de la CEI.

« Dans son message A� la Nation A� la veille du nouvel an, le Chef de la��Etat, Alassane Ouattara a annoncA� la tenue des A�lections municipales, rA�gionales et sA�natoriales pour le premier semestre de la��annA�e 2018. Dans cette optique, les partis politiques et la sociA�tA� civile, conscients de ce que ces scrutins ne peuvent A?tre crA�dibles, A�quitables et transparents sans une Commission A�lectorale indA�pendante (CEI) A�quilibrA�e et consensuelle, ont appelA� A� sa rA�forme. Avant ceux-ci, ca��est la Cour africaine des droits de la��Homme, saisie par la sociA�tA� civile ivoirienne, qui, dans un arrA?t, a dA�clarA� que la CEI, dans sa composition actuelle, ne rA�pond pas aux normales internationales.

En effet, le Front National DA�mocratique et RA�formiste (FNDR) constate avec regret que le gouvernement qui considA?re la position de la Cour africaine des droits de la��homme comme un simple avis consultatif ne compte pas en tenir compte.

Face A� cette situation, le FNDR fait les observations suivantesA�:

  • La CEI actuelle est une institution impliquA�e dans la crise postA�lectorale de 2010-2011,
  • La CEI est dA�sA�quilibrA�e. Elle na��est pas consensuelle et pourrait conduire aux mA?mes consA�quences douloureuses de la crise postA�lectorale,
  • Le mandat du prA�sident de la CEI, Yousssouf Bakayoko et des membres est passA� de plus de 5 ans,
  • La CEI ne rA�pond pas aux normes internationales selon la Cour africaine des droits de la��homme,
  • La CA?te da��Ivoire ne peut se soustraire des accords internationaux auxquels elle est signataire,
  • La CEI actuelle n’a pas A�tA� constituA�e pour prendre en compte la nouvelle constitution ivoirienne… (sA�natoriales et vice-prA�sidence…)

 

Au regard de ce qui prA�cA?de, et compte tenu du fait que plus da��un an aprA?s la��arrA?t de la Cour africaine des droits de la��homme (18/11/16), les autoritA�s ivoiriennes ne montrent aucune volontA� de faire en sorte que la CEI, arbitre des A�lections, soit consensuelle, le FNDR invite le gouvernement A� faire preuve de sagesse et A� A�viter de donner A� la CA?te d’Ivoire la��image da��un Etat voyou ou celle da��une RA�publique bananiA?re. Car, en tout A�tat de cause, le FNDR tiendra le gouvernement A�pour unique responsable des dommages en tous genres que pourrait causer sa croisade contre les valeurs dA�mocratiques, les droits et les libertA�s publiques.

 

Pour la paix et la stabilitA� de notre chA?re Patrie, la CA?te da��Ivoire, ne soyons pas amnA�siques. Car, la crise postA�lectorale de 2010-2011 est survenue A� cause de la contestation des rA�sultats des urnes. Il va sa��en dire qua��une CEI caduque, forclose et non consensuelle porte en elle les germes du conflit et ne peut dA?s lors garantir A� la CA?te da��Ivoire des A�lections crA�dibles, transparentes et apaisA�es.A� Le FNDR appelle donc A� la reforme de la CEI en vue de la rendre A�quilibrA�e et consensuelle afin da��A�pargner la CA?te da��Ivoire du chao qui se profile A� la��horizon et ainsi prA�server A�des vies humaines. »

 

Fait A� Abidjan, le 02 fA�vrier 2018

 

Le PrA�sident du FNDR

Didier Brou

Check Also

Une A�tudiante simule son enlA?vement pour obtenir une ranA�on de ses parents

Wang Yimei, A�tudiante chinoise dans une A�cole da��art californienne, reconnaA�t avoir voulu soutirer 85.000 dollars …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *