mardi 23 octobre 2018
Home / Actualités / PremiA?re confA�rence de la famille du petit BoubaA�:A�la mA?re sa��engage dans la lutte contre la��enlA?vement et le trafic da��enfants

PremiA?re confA�rence de la famille du petit BoubaA�:A�la mA?re sa��engage dans la lutte contre la��enlA?vement et le trafic da��enfants

Par PacA?me G. – Dimanche SoirA�

Ce jeudi 12 avril 2018, la famille du dA�funtA� TraorA� Aboubacar Sidick dit Bouba,A� arrachA� tragiquement A� la��affection des siens le samedi 24 fA�vrier 2018 dernier, a tenu une confA�rence de presse dans les locaux du quotidien , Afriquematin.net. La��objectif principal de cette confA�rence A�tait de remercier la nation entiA?re pour sa mobilisation exceptionnelle lorsA� du drame qua��elle a subit.

Prenant la parole, Ouattara Seydou porte-parole de la familleA� TraorA�, aprA?s avoir faitA� la genA?se des conditions tragiques de la mort, a A�exprimA� la reconnaissanceA� de la famille A� la��A�gard de la CA?te da��Ivoire toute entiA?re, des institutions ivoiriennes, des organisations de la sociA�tA� civile et de la��ensemble des populations pour la solidaritA� et la compassion manifestA�es A� son endroit lors de ce triste A�vA�nement. Une motion spA�ciale de remerciement a A�tA�, adressA�e, A� cet effet, aux PremiA?res dames de CA?te da��Ivoire, Dominique Ouattara et Henriette Konan BA�diA� ainsi qua��A� la presse sans laquelle ce crime crapuleux serait passA� sous silence.

A�A� Je ne savais pas que les pleurs da��un enfant pouvaient manquer A� une mA?re. Jusque-lA�, ja��apprenais par les rA�seaux sociaux que des enfants A�taient enlevA�s et assassinA�s et je ne savais pas combien ces parents pouvaient souffrir.A�Je na��avais jamais imaginA� que cela ma��arriverait. Mais voilA� que je sens le poids de la disparition de mon enfant bien aimA�, mon petit Bouba. Ca��est un vide qui ne peut A?tre comblA� mais avec le soutien des uns et des autres, je parviens peu A� peu A� me retrouverA�A�, a indiquA� Dame TraorA� Maimouna.

A�A�Ca��est depuis cette difficile A�preuve que ja��ai vu que les Ivoiriens sont fraternels et solidaires. Des gens ma��appellent et commencent A� pleurer au tA�lA�phone. Da��autres que je ne connais mA?me pas se dA�placent pour venir pleurer A� la maison. Ce na��est pas A� cause de ce qui est arrivA� que nous allons nous passer des autres. Le faire, ca��est arrA?ter de vivre. Pour nous, laA�vie continue. Et pour notre enfant, nous allons nous battre. Des A�vA�nementsA�prA�monitoires nous confortent aujourda��hui que Bouba A�tait prA�destinA� A� une cause. Son sang est versA� pour que da��autres enfants puissent vivreA�A� a rA�pondu le pA?re de la��enfant A� une question relative A� leur rapport avec le voisinage aprA?s le drame.

La��enfant Bouba est aujourda��hui devenu le symbole du refus face au phA�nomA?ne de la��enlA?vement et de la��assassinat des enfants, et ses parents ont un devoir de responsabilitA� devant la��histoire. Ils ont, A� prA�sent, le devoir de prendre en mains le combat de la lutte contre le triste phA�nomA?ne de la��enlA?vement et du trafic da��enfants. Ca��est pourquoi, nous annonA�ons ici solennellement les jours A� venir, la crA�ation da��une fondation qui sera prA�sidA�e par sa mA?re. Il sa��agit de la FONDATION BOUBA LE PETIT ANGE POUR LA LUTTE CONTRE ENLA?VEMENT ET LE TRAFIC Da��ENFANTSA�A�, a dA�clarA� le porte-parole de la famille TraorA�.

 

Check Also

Bonoua En pleine nuit : Un inconnu tire sur un planteur qui dA�fA�quait dans la broussaille

A�A�WohouA�A�, campement dA�pendant du pA�rimA?tre communal de la localitA� de Bonoua, a manquA� de peu, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *