mardi 23 octobre 2018
Home / Actualités / Interview / Michel Beta (Journaliste et acteur ivoirien) : A� Le scA�nario de a�?a��Argent et Amoura��a�� est inspirA� da��une histoire rA�elle A�

Interview / Michel Beta (Journaliste et acteur ivoirien) : A� Le scA�nario de a�?a��Argent et Amoura��a�� est inspirA� da��une histoire rA�elle A�

Journaliste, ex-Directeur de Publication da��un quotidien ivoirien, Michel Beta, signe son entrA�e au 7A?me art. Il interprA?te A�avec brio le rA?le principal dans le film A� Argent et Amour A� de la comA�dienne, actrice et productrice ivoirienne, Suzanne KouamA�. Dans cette exclusive, il livre les secrets du tournage du film dont on dit dA�jA� beaucoup de biens et qui est au programme des diffA�rentes salles de cinA�ma A� Abidjan actuellement.

Bonjour Monsieur Michel Beta, vous A?tes journaliste de profession et vous venez de faire vos pas dans le 7A?me art, notamment A� travers le film A� Amour et Argent A� dans lequel vous A?tes l’un des acteurs principaux. Comment s’est faite votre reconversion?

Ce na��est pas une reconversion. C’est simplement une autre corde A� mon arc, car je reste toujours journaliste et homme de communication. Ca��est ce que ja��ai appris A� la��UniversitA�. Toutefois, je ne cache pas qu’il y aura plusieurs autres puisque je viens da��achever la rA�daction da��une A�uvre littA�raire sur la situation que traverse la CA?te da��Ivoire et A�galement je viens da��achever le script, la rA�daction da��un scenario de film qua��avec le concours des miens, je vais ma��atteler bientA?t A� produire. Pour en revenir au film A� Amour et Argent A�, ja��avoue que A�a na��a pas A�tA� facile pour moi en tant qua��acteur novice et devant jouer un rA?le si important A� cA?tA� de grandes pointures du cinA�ma ivoirien. Il ma��a fallu de longs mois de travail. Je voudrais profiter pour remercier Suzanne KouamA� et toute la��A�quipe de tournage du film A� Amour et Argent A� dont la��encadrement et le coaching ma��ont A�tA� da��un grand atout.

Vous jouez aux cA?tA�s de Suzanne KouamA�, une grande figure du cinA�ma ivoirien. Comment s’est faite la rencontre ? Si vous voulez, A� quel moment a-t-elle dA�cidA� de vous faire confiance en vous confiant un rA?le si important, vous un novice, alors qu’il existe des acteurs de renom en CA?te da��Ivoire ?

Suzanne, je ne la��a remercierai jamais assez pour avoir portA� son choix sur moi. Ca��est une grande Dame dotA�e da��un grand talent cinA�matographique. Elle seule pourra vous dire pourquoi elle a portA� son choix sur moi. AprA?s plusieurs castings, de grands noms du cinA�ma ivoirien et mA?me ailleurs, je crois que ca��est le flair de la��actrice professionnelle qua��elle est. Pour ma part, je retiens simplement qua��aprA?s mon choix, A�a na��a pas A�tA� facile parce qua��elle ma��a fait travailler dur avec des professionnels qua��elle a payA� chA?rement pour me former pendant des mois et le rA�sultat est lA�. MA?me si ce na��est pas la perfection, A�a mA�rite quelques encouragements et la��entretien que vous ma��accordez aujourda��hui en est un. Je voudrais vous remercier A�galement. Ceci dit, le travail, en ce qui me concerne, doit continuer et A?tre plus ardu pour mA�riter la confiance da��autres rA�alisateurs et producteurs.

Dans ce film, vous interprA�tez le rA?le d’un directeur de sociA�tA� qui, certainement aprA?s plusieurs dA�ceptions amoureuses, n’a pas confiance en la femme avec laquelle il vit et qui dA�cide de tester son amour, de la mettre A� l’A�preuve en simulant un licenciement. Est-ce votre propre histoire ?

Non, ce na��est pas ma propre histoire. Mais ca��est une histoire qui sa��est effectivement dA�roulA�e. Elle donc une rA�alitA� de notre sociA�tA� effectivement vA�cue par quelqua��un et qui nous a inspirA� le scenario du film. Cependant, je ne vous cache pas que le film fait des A�mules. Il na��y a pas longtemps un militaire ma��expliquait qua��aprA?s avoir regardA� le film, il a dA�cidA� de tester sa femme en simulant un renvoi. La femme a ramassA� les enfants et est rentrA�e en famille. MalgrA� ses supplications et ceux des parents elle a refusA� de revenir. Vous voyez ! Ca��est triste mais c’est notre rA�alitA�. Aimons-nous vraiment avec ce que cela implique : douleur, joie, bonheur, peine – comme on dit, selon la formule consacrA�e, pour le meilleur et pour le pire ?- ou aimons-nous simplement le bonheur, ou si vous voulez la��argent du foyer? Une question que chacun de nous se doit de mA�diter et trouver sa rA�ponse. Quant A� moi, je vous invite A� suivre le film A� Amour et Argent A� pour avoir ma rA�ponse.

Doit-on conclure que sans argent, il n’y a pas d’amour ? Est-ce cela la leA�on A� tirer du film A� Argent et Amour A� ?

Le film ne peut pas donner une rA�ponse si tranche. Chacun de nous devra voir le film et tirer sa leA�on. Ca��est tout le sens de la��appel aux cinA�philes et A� la��endroit de tous ceux qui na��ont pas encore vu le film. Il est disponible tout ce mois (le mois de dA�cembre, Ndlr) dans les diffA�rents cinA�mas Majestic da��Abidjan. Peut-on espA�rer que c’est le dA�but da��une longue et fructueuse collaboration avec Suzanne pour le rA�veil du cinA�ma ivoirien qui a perdu ses lettres de noblesse ces derniA?res annA�es? Comme vous le dites, ca��est notre souhait. Mais, il y a une part importante que chacun de nous doit faire pour que ce rA�veil soit effectif. Les acteurs doivent jouer leur rA?le, les autoritA�s A�galement doivent accompagner financiA?rement le cinA�ma. Vous, les journalistes qui, comme vous le faites, vous devez appuyer considA�rablement le cinA�ma et le public doit reprendre le chemin des salles. Ca��est A� ce prix que le rA�veil du cinA�ma ivoirien sera effectif. Pour ma collaboration avec cette grande dame du cinA�ma ivoirien qua��est Suzanne KouamA�, ca��est A� elle que vous devez poser la question puisque me concernant je lui suis tout disponible toutes les fois qua��elle voudra ma��appeler A� ses cA?tA�s.

D’homme anonyme, vous A?tes aujourda��hui une cA�lA�britA�, un homme du grand A�cran. Que ressentez-vous et comment vos proches, vos amis rA�agissent-ils ?

(Rires… avant de reprendre un air sA�rieux). CA�lA�britA�, vous avez dit? Le mot est trop fort. Seulement une participation dans un film grand A�cran, c’est un privilA?ge que je mesure. Je ressens de la joie et en mA?me temps, je mesure le poids de ce privilA?ge que je veux assumer pleinement, avec humilitA� et travailler davantage pour mA�riter plus qu’un seul rA?le. Du cA?tA� des amis, certains m’encouragent, d’autres me portent des critiques que je prends en compte. Il y a un peu de tout parmi mes proches, mais je le dis, je tiens A� garder la tA?te sur les A�paules.

Quel est votre mot de fin ?

Je ne veux pas ma��arrA?ter en si bon chemina�� (Rires). Vraiment, je voudrais vous rA�itA�rer mes remerciements et inviter le public A� envahir les salles de cinA�ma pour regarder le film A� Amour et ArgentA�, il va en tirer une leA�on de vie.

RA�alisA�e par Jean LEVRY

Check Also

Une A�tudiante simule son enlA?vement pour obtenir une ranA�on de ses parents

Wang Yimei, A�tudiante chinoise dans une A�cole da��art californienne, reconnaA�t avoir voulu soutirer 85.000 dollars …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *