mercredi 19 décembre 2018
Home / Actualités / Développement de Sassandra: la jeunesse Godié prône l’union et la solidarité

Développement de Sassandra: la jeunesse Godié prône l’union et la solidarité

La région du Gboklè connait un état de sous-développement qui préoccupe les jeunes. Conscients du fait que l’unité fait la force, ils ont décidé de s’organiser afin de relever les défis du développement. Samedi 16 décembre 2017, les jeunes des villages de la sous-préfecture de Sago, département de Sassandra, regroupés au sein de la structure dénommée « Jeunesse Godié Anounko », se sont retrouvés à Yopougon à cet effet. C’était à l’occasion de l’investiture de la coordination de la jeunesse de Guédikpo.

« Nous œuvrons avant tout pour l’union et la solidarité entre les fils et filles Godié. C’est pourquoi, nous avons mis en place cette organisation pour permettre à tous les jeunes Godié de Côte d’Ivoire et de la Diaspora de se retrouver, à des occasions de réjouissance et non uniquement à des funérailles, afin de raffermir les liens de fraternité», a déclaré Gbéké Lerro Victor, président de la « Anounko » qui signifie en langue Godié « travaillons ensemble ». Pour lui, il est temps que les jeunes Godié prennent conscience  de leurs capacités à faire changer les choses et à impacter positivement le développement de leurs villages et partant de la région, tout en affirmant leur identité culturelle. D’où le slogan « fier d’être Godié » de leur association. L’année 2018, a-t-il laissé entendre, est placée sous le signe du réveil des jeunes Godié pour le développement de Sassandra qui passe selon lui par l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. « Le premier objectif étant atteint, en 2018, nous allons parler développement. Nous avons fait un état des lieux de nos problèmes et nous allons travailler à y apporter des solutions appropriées.», a poursuivi Lerro Victor, parrain de la cérémonie.

Pour sa part, Goba Blawa Félicien, président de la coordination de la jeunesse de Guédikpo  a dénoncé la vente des terres à vils prix par des jeunes aux allogènes. Ce qui est à la base des conflits fonciers. « Il faut sensibiliser nos frères pour que ces pratiques cessent. Mais nous pensons que cela ne peut avoir d’impact que si nous sommes solidaires. C’est ce qui fonde notre volonté de nous unir à travers cette association », a-t-il renchéri.

On peut le dire, la jeunesse Godié est plus que jamais déterminée à poser des actions concrètes pour le développement de Sassandra voire de la région du Gboklè qui a payé un lourd tribut dans la crise postélectorale de 2010-2011.

Jean LEVRY

Check Also

UJOCCI / Le président Philip Kla reçu par le DG du Palais de la Culture

Le nouveau président élu de l’Union des Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire (UJOCCI), Philip Kla, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *